Le silure, le géant d’eau douce

Le silure, le géant d’eau douce

  Le silure que l’on peut nommer le géant des eaux douces et un poisson impressionnant du fait de sa taille et de son poids. Il représente un véritable défi pour les pêcheurs car sa pêche est réellement sportive. Sa réputation est souvent entachée par des légendes urbaines, alors essayons d’éclaircir tout cela !      


Ses caractéristiques

  Le silure est l’un des plus gros et grands carnassiers,il mesure en moyenne 150 centimètres et son poids peut varier de 20 à 150 kilos. Il n’a pas d’écailles et sa peau est recouverte d’un mucus verdâtre. Le silure aspire ses proies car ses dents sont orientées vers l’arrière de sa mâchoire.  


Son environnement

Le silure est un omnivore solitaire qui préfère les zones profondes, chaudes et peu lumineuses. On le trouve dans les eaux douces comme dans les lacs ou les canaux. Le silure adapte son alimentation à son lieu de vie; de ce fait, sa consommation en est limitée car il n’est pas rare qu’il ingère des produits toxiques. En général, le silure se nourrit de mollusques, d’écrevisses ou de poissons. La femelle silure déposera en moyenne 20 000 à 30 000 œufs dans une eau à 20 degrés; le mâle protégera les œufs jusqu’à l’éclosion.  


Ses atouts

Le silure est costaud, fort impressionnant. Sa pêche est synonyme de combats longs et musclés. Il sait se débattre et il ne se laisse pas prendre facilement. Sa corpulence impressionne tous les pêcheurs qui souhaitent l’attraper.  


Comment le pêcher ?

La pêche la plus pratiquée concernant le silure est la pêche sportive. Pour pêcher le silure, il faut utiliser des leurres de très grosses tailles qui émettent de fortes vibrations comme les lipless, les gros shad ou de grosses cuillers ondulantes. Des box “Big baits” sont disponibles sur le site The fisher Box où vous aurez le choix entre différents gros leurres. Le choix d’une couleur vive peut être judicieuse car ils sont réceptifs à ces teintes ci.   


Et aujourd’hui ?

Une des questions récurrentes concernant le silure est de savoir si sa présence empêche la diversité aquatique et surtout le passage des poissons migrateurs. Cela pose des problèmes pour les petits cours d’eau, les rivières, où le passage des poissons migrateurs (comme le saumon) est nécessaire au bon fonctionnement de la vie aquatique et au développement de celui-ci.   De plus, ce carnassier géant a été introduit en France dans les années 80 et sa pêche est purement sportive: on le pêche pour le défi mais on le relâche après. Ainsi, du fait que l’on consomme peu de silure,cette espèce continue de grandir et atteint des tailles faramineuses. C’est une des raisons qui explique pourquoi chaque années on pêche un silure plus grand que l’année précédente. La légende urbaine voudrait que le silure soit un prédateur pour l’homme mais il ne l’attaque pas.
Pour plus d'infos, n'hésitez pas à aller faire un tour ici

Suivez-nous sur nos réseaux
      

Le Brochet roi des carnassiers

Le Brochet roi des carnassiers

Le Brochet est connu comme étant l’un des plus grands carnassiers. Sa force et sa vitesse font de lui un poisson redoutable pour les pêcheurs, qui aiment se mesurer à lui. Alors apprenons un peu à connaître le roi des rivières!
   

Ses caractéristiques

  Le brochet est reconnaissable par sa silhouette allongée,sa mâchoire plate et en forme de canard. La taille adulte d’un brochet varie entre 30 et 110 centimètres quant à son poids il oscille entre 2 et 10 kilos. Lors d’une session de pêche sportive en Allemagne, un pêcheur à attrapé un brochet de 147 cm pesant 31 kilos. A ce jour c’est le plus grand et lourd brochet attrapé. En France,on doit relâcher tout brochet de moins de 50 cm (cette règle peut différer selon les départements). De nature solitaire, vous trouverez très rarement voir jamais un banc de brochets. La robe du brochet peut varier selon le biotope où il évolue. En général on retrouve une teinte verte tachetée de jaune.  

Son environnement

  Le brochet vit principalement dans les eaux douces ou saumâtres et là où il y a très peu de courant. Les fleuves, rivières et les étangs sont les endroits où vous pourrez le trouver. De plus, il aime à se dissimuler dans la végétation près des algues et autres plantes aquatiques; c'est d'ailleurs là qu'y sont déposés ses œufs. La frai à lieu entre mars et mai (cela dépend de la température de l'eau) dans des endroits peu profonds de type roselière.C'est à ce moment là que le brochet y est le plus vulnérable. Cependant avec l'urbanisation massive, les zones aquatiques avec peu de fonds sont détruites ce qui entraîne la diminution du nombre de brochets

   

Ses atouts

  Ses atouts principaux sont sa vitesse et sa force. C’est un prédateur redoutable du fait de sa grande mâchoire composée de 700 dents coupantes, tranchantes. C’est pourquoi il jouit de la réputation de grand carnassier auprès des autres animaux marins et des pêcheurs. Sa pêche en est un véritable défi. En effet, bon nombre de pêcheurs racontent leur lutte acharnée lors d’une partie de pêche entre le brochet et eux-mêmes.  


Comment le pêcher ?

  Du fait de sa force et de ces nombreuses dents coupantes, le fil en nylon n’est pas conseillé pour sa pêche, il vaut mieux privilégier du fluo carbonne ou une tresse. Pour ce qui est des leurres, les plus adaptés sont plutôt des leurres de grosses tailles tels que les des jerkbait, les swimbait et les grosses cuillers. Vous pouvez par ailleurs retrouver ces leurres et plus d'explications sur comment le pêcher avec les box de The Fisher Box  Le brochet se pêche également avec des vifs car celui-ci est très réceptif à l’appel du ventre !      

Quelle pêche adopter aujourd’hui?

  Aujourd’hui avec la crise environnementale la pêche doit s’adapter et se renouveler afin de trouver d’autres alternatives à la pêche classique qui met en péril la survie des poissons comme le brochet.  Le "No Kill"  commence à se répandre de plus en plus sur le territoire français, donc n'hésitez pas à relâcher vos brochets dans leur milieu naturel.  Pensons aux générations futures  et offrons leur la chance de connaître un milieu aquatique riche en brochets.  Retrouvez plus d'informations  ici

Suivez-nous sur nos réseaux !  


Quels leurres pour quels poissons ?

Quels leurres pour quels poissons ?

Il existe de nombreux leurres sur le marché de la pêche ; on nous parle de jerkbait, swimbait, cuillers ou encore vibrabait… mais on est vite perdu parmi tous ces choix. Ainsi beaucoup de questions nous viennent en tête : Quel est le plus adapté ? Le plus efficace ? Pouvons-nous utiliser le même leurre pour différents poissons ?

Un leurre est un appât artificiel qui a pour but de tromper le poisson afin de l’attirer plus facilement vers l’hameçon et de faciliter sa prise.

Selon les poissons il faut adapter le leurre afin que ceux-ci soient le plus efficace. Nous avons recensé 6 poissons avec leurs caractéristiques et le ou les meilleurs leurres pour avoir une prise.

 

Le Brochet


Le brochet vit dans les eaux douces ou saumâtres. Il préfère les milieux lentiques comme la rivière, les étangs et les fleuves. Pour le brochet la présence de végétation est primordiale à sa survie. Une de ces caractéristiques est sa grande et coupante mâchoire qui fait de lui un prédateur redoutable pour les poissons mais aussi un sacré défi pour les pêcheurs. Pour le brochet les leurres les plus adaptés sont les jerkbait, les swimbait et les cuillers.  

La Perche


La Perche est un poisson carnassier qui vit, se nourrit et se déplace en groupe. On trouve la perche dans les eaux douces et calmes telles que les rivières ou les lacs. La perche aime se dissimuler dans la végétation et se nourrit d’alevins, de vers et d’insectes. Pour pêcher la perche on utilise des appâts naturels (insectes ou vers) ou des leurres souples de petites tailles (6 à 8 centimètres) telle que la cuiller tournante de taille 2 ou 3.  

Le Silure


Le silure est un poisson vivant dans les eaux douces, sa mâchoire n’est pas dangereuse étant donné qu’il aspire ses proies. Pour le pêcher on utilise des leurres de très grosses tailles qui émettent beaucoup de variations comme le vibrabait. Tout comme le sandre, le silure est réceptif aux couleurs vives.    

Le Sandre


Le Sandre est également un carnassier qui vit en eau douce ou saumâtre. Il aime la profondeur, les fonds sableux et les eaux troubles avec peu de courant. Le Sandre mord à des leurres souples mais également à des appâts naturels. Il est aussi très réceptif aux couleurs vives, n’hésitez-pas à jouer avec ça !    

Le Chevesne


Le chevesne est une espèce de poisson d’eau douce que l’on retrouve dans les rivières et les fleuves. Il recherche des zones avec peu de profondeur et des variations de courants.  Ce poisson est très méfiant de ce fait sa pêche requière de la patience, de la discrétion et l’utilisation d’un matériel léger. Les leurres utilisés sont des leurres légers et petits faisant penser à ses proies ; ainsi des leurres durs ou souples imitation insecte sont les plus recommandés mais les poissons nageurs peuvent également être de sortie !  

Le Bar


Le bar se trouve dans le milieu marin et en eau saumâtre. C’est un poisson qui est très sensible aux changements de saisons.

Pour pêcher en bord de mer, on peut commencer par pêcher à la surface avec l’aide d’un leurre flottant tels que le stickbait ou le popper si ça ne mord pas on change de leurre pour pêcher sous la surface et on utilise un jerkbait. Les couleurs vives sont à privilégier.

    En espérant que cet article vous aidera à clarifier votre choix de leurre. Bonne pêche ! N’hésitez pas à faire un tour ici pour découvrir les différentes box avec de nombreuses marques.

Suivez-nous sur nos réseaux:

  

Réaliser le Noeud Cuillère

Réaliser un Noeud Cuillère

  Voici comment realiser un des noeuds les plus simple au monde pour  accrocher vos agrafes, vos leurres ou vos tetes plombées directement sur votre fil ou votre fluorocarbonne.

 

Suivez nous sur nos réseaux pour découvrir plus de conseils et astuces de pêche !