Le Sandre, un poisson de fond et une vision parfaite

Le sandre, un poisson de fond et une vision parfaite

  Le sandre, carnassier d’eau douce est un poisson doté de nombreux atouts. Nous allons donc les découvrir pour pouvoir pêcher au mieux ce mystérieux poisson !  
 


Ses caractéristiques

  Le Sandre est un poisson de taille moyenne il mesure environ 50 centimètres. Il a deux nageoires dorsale dont une est épineuse. Sa robe varie selon l’endroit où il vit mais son ventre est blanc. Pour différencier le mâle et la femelle, il faut regarder la courbe de la ligne entre la dorsale et la tête. Si cette courbe est concave c’est un mâle si elle est convexe c’est une femelle. Le sandre est un animal grégaire, il aime être entouré par ses pairs.  


Son environnement

  Le sandre se trouve dans les eaux douces et là où il y a très peu de courant. On le trouvera plutôt dans des lacs, canaux assez profonds. Les fonds sableux sont son territoire et il apprécie les eaux troubles. Son alimentation est composée de petits poissons (pas trop grands pour qu’il puisse les manger) comme des goujons et des gardons ainsi que de proies mortes. Le sandre a un gros appétit ! La période de frai dépend de la température de l’eau, il faut que celle-ci soit entre 12 et 14 degrés. Durant cette période le mâle sandre est très vulnérable car étant très protecteur avec les oeufs il attaque et mord tout ce qui s’approche trop près d’eux.    


Ses atouts

  Le sandre à une particularité au niveau de sa rétine. Comme les requins ou les chats il peut voir dans les endroits obscurs et ainsi chasser lors de la tombée de la nuit. Outre sa très bonne vision lui permettant de chasser à la vue, le sandre à d’autres atouts. Sa croissance est très rapide, ainsi il arrive très vite à une taille normale pour pouvoir se défendre et surtout il est rapidement à maturité sexuelle.  


Comment le pêcher ?

  Pour pêcher le sandre il faut utiliser des leurres souples de taille moyenne. Les box medium de The Fisher box en propose. Etant gourmand, le sandre réagit très bien aux appâts naturels et sa dentition n’est pas assez puissante pour couper votre bas de ligne. Utiliser une tresse permettrait d’avoir un meilleur ressenti lorsque le sandre mord. Les couleurs vives sont très importantes, du fait de sa vision très développée ces couleurs l’attire et l’intrigue, n’hésitez-pas à jouer avec les contrastes de couleur!   

Quelle pêche adopter aujourd’hui ?

  Le nombre de sandre ne diminue pas avec les années; car comme nous avons pu le voir précédemment le sandre atteint très vite sa maturité sexuel ainsi l’espèce se pérennise d’années en années. Cependant, il est préférable de ne pas le pêcher lorsqu'il est en période de frai car c’est là qu’il est le plus vulnérable. Ainsi, il est important de préserver l’habitat naturel du sandre afin qu’il puisse se pérenniser.  

Suivez nous sur nos réseaux pour découvrir plus de conseils et astuces de pêche !
     


Le Chevesne ce poisson oublié

Le chevesne, ce poisson oublié

  Ce poisson dit blanc est très répandu dans toute la France. On le trouve dans tous les départements sauf dans le finistère ou en Corse. Cependant bien qu’il soit très représenté sa pêche n’attire pas grand nombre. Pourtant on pourrait qualifier sa pêche de simple et d’un bon entraînement de pêche sportive. Alors ne mérite t-il pas plus d’attention ?

   


Ses caractéristiques

  Le chevesne est un poisson grégaire, il se déplace en banc avec la plupart du temps des pairs de la même taille. Pour le reconnaître il faut observer son dos qui est foncé (noir, gris), son corps est de forme cylindrique tandis qu’il a une tête plate. En moyenne le chevesne mesure entre 40 et 50 centimètres. La durée de vie moyenne de ce carnassier est d’environ 10 ans sachant que les mâles vivent plus longtemps que les femelles. En ce qui concerne son alimentation on peut qualifier le chevesne d’omnivore car il n’est pas compliqué, il mange de tout : mollusques, insectes, petits poissons, fruits …!  Ce qui va faciliter sa pêche !!  


Son environnement

  Le chevesne se trouve dans les eaux douces avec du courant comme les rivières et les fleuves. Selon la saison le chevesne va se trouver plus ou moins en profondeur: en hiver il se tapira dans le fond tandis qu’en été il se rapprochera de la surface pour attraper les insectes. La période de reproduction à lieu lorsque la température de l’eau dépasse les 15 degrés. La végétation et les pierres sont importantes car c’est là que la femelle y déposera ses oeufs.  


Ses atouts

  Le chevesne est un poisson très méfiant mais a contrario il peut aussi être curieux, cela dépend de la manière dont on s'approche de lui. On sous estime souvent sa force et sa combativité alors que sa défense peut être violente. De plus il a une très bonne vue ce qui lui permet de repérer ses proies et ses prédateurs.  


Comment le pêcher ?

  Pour le pêcher on s’accorde à dire que pour le chevesne tout est possible !  Gourmand et curieux il répond très bien aux petits poissons nageurs, aux fruits, aux insectes… Le chevesne aime voir ce qui se passe à la surface de l’eau alors une mure dans un hameçon et on essaye ! Le plus difficile est de s'approcher de lui sans le faire fuir, c’est pourquoi la discrétion et la patience sont requises!  Ce qu’il faut c’est que les leurres soient petits pour lui faire penser à ses proies et que le matériel soit léger. Une box ultra légère serait parfaite pour la pêche au chevesne !

Aujourd’hui ?

  Le chevesne est présent partout, ainsi il n’y a pas de réglementation concernant sa pêche, on peut le pêcher quand on veut ! Sa pêche permet d’améliorer sa technique de lancer pour les plus expérimentés ou de s’habituer au matériel pour les débutants. Ce poisson n’est pas reconnu gustativement alors pratiquons le No Kill !

Suivez-nous sur nos réseaux pour plus d'astuces et de conseils  
     

Le Bar, ce poisson noble

Le bar, ce poisson noble

  Le bar est le poisson noble prisé par tous les pêcheurs. Mais pour pouvoir le pêcher il faut d’abord le connaître et l’observer

   


Ses caractéristiques

  Le bar change ses habitudes selon son âge. Petit il vit en groupe et chasse avec ses pairs tandis qu’adulte il devient solitaire. Il mesure en moyenne 50 centimètres et pèse 1 kilo. Son corps est fusiforme et de couleur argenté. Il a des nuances argentées sur le dos et sur ses côtés. On ne peut distinguer le mâle de la femelle à l’oeil nu. Le bar se nourrit de crustacés, de petits poissons et tout ce qui passe sur son chemin !  


Son environnement

  Le bar est présent dans toute l’Europe dans les milieux marins ou les eaux saumâtres. En général le bar va là où il y a de la nourriture car c’est un grand gourmand. Cependant il est sensible aux changements de saisons, ainsi selon les saisons ce carnassier changera de lieux. Les deux saisons les plus propices pour le trouver sont l’automne et l’été.  


Ses atouts

  Le bar est un poisson avec beaucoup de force, il sait se défendre et ne se laisse pas avoir facilement. Il a également une bonne vue dans l’obscurité, ainsi il préfère vivre et chasser à la tombée de la nuit et au petit matin surtout durant la saison estivale.
 

Comment le pêcher

  Le bar peut se pêcher de différentes manières: au vif, avec des appâts naturels ou des leurres. Si vous souhaitez utiliser des leurres vous pouvez commencer avec des poppers ou des stickbait pour le pêcher à la surface. Si ça ne mord pas, essayez d’aller sous la surface avec des jerkbait. Tous ses leurres vous sont proposés dans la box mer de The Fisher boxDe par sa bonne vision, les nuances de couleurs peuvent l’attirer. Le bar est très sensible aux bruits et aux variations d’ondes ainsi il faut être le plus discret possible. Pour vos sessions de pêche estivales n’hésitez pas à vous levez tôt ou à vous couchez tard car dans la journée le bar va se cacher.

Aujourd’hui ?

Aujourd’hui nous remarquons une baisse significative du nombre de bars en Europe et en France. Pour palier à cela le conseil européen s’est réunis pour prendre des mesures. De ces deux jours de négociation la décision rendue est de limiter le nombre de bars pêché selon les régions et le style de pêche utilisé (pêche sportive ou pêche professionnelle). Ainsi un No kill a été approuvé par ce conseil pour tous les pêcheurs récréatifs durant toute l’année. Alors expérimentez la pêche au bar mais relâchez-le !  

Suivez nous sur nos réseaux pour plus d’astuces et de conseils !

      

Le silure, le géant d’eau douce

Le silure, le géant d’eau douce

  Le silure que l’on peut nommer le géant des eaux douces et un poisson impressionnant du fait de sa taille et de son poids. Il représente un véritable défi pour les pêcheurs car sa pêche est réellement sportive. Sa réputation est souvent entachée par des légendes urbaines, alors essayons d’éclaircir tout cela !      


Ses caractéristiques

  Le silure est l’un des plus gros et grands carnassiers,il mesure en moyenne 150 centimètres et son poids peut varier de 20 à 150 kilos. Il n’a pas d’écailles et sa peau est recouverte d’un mucus verdâtre. Le silure aspire ses proies car ses dents sont orientées vers l’arrière de sa mâchoire.  


Son environnement

Le silure est un omnivore solitaire qui préfère les zones profondes, chaudes et peu lumineuses. On le trouve dans les eaux douces comme dans les lacs ou les canaux. Le silure adapte son alimentation à son lieu de vie; de ce fait, sa consommation en est limitée car il n’est pas rare qu’il ingère des produits toxiques. En général, le silure se nourrit de mollusques, d’écrevisses ou de poissons. La femelle silure déposera en moyenne 20 000 à 30 000 œufs dans une eau à 20 degrés; le mâle protégera les œufs jusqu’à l’éclosion.  


Ses atouts

Le silure est costaud, fort impressionnant. Sa pêche est synonyme de combats longs et musclés. Il sait se débattre et il ne se laisse pas prendre facilement. Sa corpulence impressionne tous les pêcheurs qui souhaitent l’attraper.  


Comment le pêcher ?

La pêche la plus pratiquée concernant le silure est la pêche sportive. Pour pêcher le silure, il faut utiliser des leurres de très grosses tailles qui émettent de fortes vibrations comme les lipless, les gros shad ou de grosses cuillers ondulantes. Des box “Big baits” sont disponibles sur le site The fisher Box où vous aurez le choix entre différents gros leurres. Le choix d’une couleur vive peut être judicieuse car ils sont réceptifs à ces teintes ci.   


Et aujourd’hui ?

Une des questions récurrentes concernant le silure est de savoir si sa présence empêche la diversité aquatique et surtout le passage des poissons migrateurs. Cela pose des problèmes pour les petits cours d’eau, les rivières, où le passage des poissons migrateurs (comme le saumon) est nécessaire au bon fonctionnement de la vie aquatique et au développement de celui-ci.   De plus, ce carnassier géant a été introduit en France dans les années 80 et sa pêche est purement sportive: on le pêche pour le défi mais on le relâche après. Ainsi, du fait que l’on consomme peu de silure,cette espèce continue de grandir et atteint des tailles faramineuses. C’est une des raisons qui explique pourquoi chaque années on pêche un silure plus grand que l’année précédente. La légende urbaine voudrait que le silure soit un prédateur pour l’homme mais il ne l’attaque pas.
Pour plus d'infos, n'hésitez pas à aller faire un tour ici

Suivez-nous sur nos réseaux
      

La Perche, carnassier agile et rapide

La Perche, carnassier agile et rapide

  La perche est certes de petite taille mais elle est redoutable par sa précision et sa vitesse. Sa pêche est très répandue en Europe et en France. Découvrons ce carnassier malin!


Ses caractéristiques

  La perche est un carnassier de petite taille. En moyenne elle mesure 25 centimètres et pèse 200 grammes. Elle est reconnaissable par sa forme arrondie, ses lignes noires sur son flanc et son ventre blanc. Cependant il existe différentes variétés de perches et certaines tirent vers le vert et le gris. Sa robe dépend de son habitat naturel, car elle cherche à se dissimuler dans les plantes aquatiques afin de se protéger. La perche est de nature grégaire c’est à dire qu’ elle se déplace et chasse en groupe sauf lorsqu’elle atteint un certain âge où elle préfère être seule.  


Son environnement

  Vous trouverez la perche dans les eaux douces , claires et calmes telles que les rivières et les lacs. La perche aime les eaux oxygénées où il y a de la végétation car c’est là qu’elle trouve sa nourriture et qu’elle y dépose ses oeufs (environ 30 000). La période de reproduction de la perche est entre mai et juillet. La perche se nourrit d’invertébrés et de petits poissons. Elle chasse toute la journée mais elle est plus efficace à l’aube et au crépuscule.


Ses atouts

  Sa vitesse et sa précision sont ses atouts majeures. La perche est une très bonne chasseuse du fait de la justesse de ses mouvements et de sa très bonne vue. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle vit dans des eaux claires, car elle a besoin d’une bonne vision pour repérer ses proies. Sa vitesse lui permet d'échapper à ses prédateurs (l’Homme et le brochet principalement) et d’attraper plus facilement sa nourriture.  


Comment la pêcher ?

Pour pêcher la perche il vaut mieux des leurres souples de petites tailles; entre 6 et 8 centimètres ou des petites cuillers taille 2 ou 3. La perche est également très réceptive aux appâts naturels (vers ou insectes) car elle a toujours faim. Dans les box the Fisher box vous pouvez retrouver le matériel adéquate à la pêche de perche.   


Quelle pêche adopter aujourd’hui ?

  La perche à été introduite par l’Homme en Europe dans des piscicultures ce qui fait qu'aujourd’hui c’est un des poissons les plus répandus en France. Cependant pour pérenniser cette espèce il est primordial de ne pas démolir les cours d’eau et de préserver la végétation. Soyons tous responsables !
Suivez-nous sur nos réseaux !